Comment est fabriquée l’huile d’olive

L’huile d’olive est connue par son effet bénéfique et ses vertus innombrables sur la santé humaine, La fabrication de ce produit se fait sur plusieurs étapes depuis la collecte des fruits jusqu’à arriver à l’emmagasinage. Les étapes pré mentionnées se présentent essentiellement dans : La cueillette, le broyage, le pressurage, la décantation et le stockage.

La cueillette :

Cette étape qui est la première dans la fabrication de l’huile d’olive commence au mois de novembre et dure jusqu’au moi de février. Dans la méthode traditionnelle, la récolte s’effectue à main ou à l’aide d’une canne et c’est une méthode 100% humaine. Avec la méthode moderne, les olives sont cueillies à l’aide d’un appareil électrique, et cette technique avec la secoueuse est plus courante. Ensuite on effectue le tri, une fois cette tâche est accomplie, on lave les olives avec de l’eau froide, et après avoir fini avec cette étape, on passe au broyage.

Le broyage :

Durant cette phase, les olives sont malaxées avec leurs noyaux, ces derniers contiennent un antioxydant qui assure la conservation de l’huile. Il y a deux méthodes différentes pour accomplir cette étape :

La première méthode de broyage inventée par l’homme est le broyage entre deux pierres, ces deux pierres sont la cuve dans laquelle on met les olives, et la meule dure qui tourne dedans. Cette technique est fréquemment utilisée de nos jours après l’avoir développé un peu.

La deuxième méthode est d’effectuer le malaxage à l’aide d’un moulin moderne, qui utilise de la pure énergie mécanique, et comme ça les deux phases de broyage et de séparation de l’huile et des fibres végétales gardent leur naturalité complète.

Avec la technique qu’on a évoquée en premier, on doit avoir recours à une étape supplémentaire pour dégager l’huile. Autrement dit, pour séparer l’huile des fibres végétales obtenues des olives malaxées. Cette étape est celle du pressurage.

Le pressurage :

Pendant le pressurage, on prend la pâte onctueuse qu’on a obtenue après avoir broyées les olives, et on la presse à l’aide de poids. Comme ça, les fibres végétales sont séparées de côté, et tout ce qu’on a après est un liquide composé d’eau et d’huile. Il ne reste plus après qu’à enlever l’eau du jus composé d’eau et d’huile pure.

La décantation :

Vu la différence de densités entre l’eau et l’huile, 1 pour l’eau et 0.92 pour l’huile. Lorsqu’on laisse le jus précédemment fait pour un bout de temps, on va surement trouver l’huile flottant au dessus de l’eau et on peut par suite la récupérer facilement.

Le stockage :

Finalement, l’huile d’olive est stockée dans des cuves en inox, évitant ainsi son oxydation. Elle est ensuite commercialisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *