Comment choisir son télescope ou sa lunette d’astronomie ?

Venez-vous de débuter dans le monde de l’astronomie ? Si oui, sachez que l’achat de votre télescope ou de votre lunette d’astronomie est d’une grande importance. Il s’agit d’ailleurs de l’un des instruments de base pour se lancer dans l’observation du ciel et des étoiles. Cependant, il n’est pas toujours facile de se décider pour un bon instrument lorsqu’on n’a aucune idée de la manière de s’y prendre. Voici justement quelques conseils qui devraient vous aider dans le choix de votre télescope ou de votre lunette d’astronomie.

Le type de monture

Prendre en compte la monture est d’une grande importance dans le choix d’un télescope ou d’une lunette d’astronomie. En effet, c’est elle qui soutient l’instrument afin d’assurer sa stabilité et c’est aussi elle qui l’oriente vers une zone précise du ciel. On en distingue trois types :

  • La monture Dobson : dépourvue de trépied et généralement conçue en bois, elle est très économique. Ce qui la rend idéale pour les personnes qui n’ont pas un gros budget.
  • La monture équatoriale : obligatoire pour ceux qui font de l’astrophotographie, elle permet de suivre avec beaucoup plus de facilité les astres.
  • La monture azimutale : il s’agit de la plus simple.

Le grossissement

Le grossissement est un facteur qui varie en fonction de l’oculaire. De même, vous devez savoir qu’il est inutile de faire grossir au maximum votre instrument. En réalité, cela a tendance à rétrécir le champ de vision et à diminuer la luminosité et la netteté des images.

Généralement, on conseille d’opter pour les modèles dont les grossissements sont inférieurs au double du diamètre du télescope ou de la lunette d’astronomie. En effet, pour observer la Voie lactée et de nombreux objets au ciel, un grossissement de 40 à 50 fois est bien assez suffisant.

La focale

La focale influe aussi bien sur l’encombrement que sur le grossissement de l’instrument. C’est ainsi qu’un télescope Newton peut être doté d’une focale courte qui fait entre cinq et six fois son diamètre. En revanche, pour ce qui est relatif aux lunettes d’astronomie classiques, elles sont de façon générale un peu longue puisque leurs focales font entre 10 et 13 fois leur diamètre. C’est d’ailleurs cet état de choses qui garantit la qualité des images.

Le diamètre

Le diamètre est l’élément qui vous permet d’avoir une idée précise de la puissance des modèles. Même s’il est vrai que les instruments qui sont dotés de grands diamètres demanderont un investissement plus conséquent, il est toujours préférable de les préférer à ceux qui sont petits.

Généralement, les télescopes dont les diamètres vont de 100 à 150 mm et les lunettes qui font entre 60 et 80 mm sont ceux qui sont destinés aux débutants. Par contre pour les amateurs, ces diamètres peuvent même aller jusqu’à 400 mm.

Le pointeur ou le chercheur

Étant donné que le champ de vision des télescopes est assez court, il n’est pas toujours facile de les diriger dans la bonne direction. C’est justement la raison pour laquelle ils sont toujours équipés d’un pointeur ou d’un chercheur. Ce dernier augmente l’intensité de la lumière et la taille des images. Quant au pointeur, il est plus simple d’utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *